Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2009 2 20 /10 /octobre /2009 15:49



Chelles bord de Marne
Sur la boite d'un pêcheur anonyme,
peinture d'une Brème:
poisson de rivière de la famille de la Carpe
environ 1,2 k pour 30 centimètres.
Couleurs du vert bronze au gris bleu.

" Beaucoup d'arrêtes la chair aurait peu de goût...
encore faut-il savoir bien la cuire et l'agrémenter au mieux ! "

Eléments sur la boite:
une clochette à gauche qui avertit de la prise,
à droite une bobine de bois pour enrouler le fil
et un flotteur très fin grenat et blanc...


lemarneux

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 19:22

Gabriel MICHEL divisera ses terres et châteaux entre ses deux filles, déjà mariées : Henriette au marquis Jacques Auger de MARBEUF, Gabrielle au chevalier François Gaston de LEVIS. C'est en 1777 que toutes les propriétés seront enfin réunies. Le but de cette étude est donc la recherche, dans notre région, de cette totalité territoriale avant la Révolution...
 

 

Carte Delagrive BNF
 
Voici le Relais de MONTAPEINE petit port sur la Marne au XVIIIe pour le transport fluvial.
Le site a été bouleversé au début du siècle dernier par une carrière de sable. C'est aujourd'hui un centre de vacances, avec un petit lac, pour les enfants de Seine St Denis. Reste le nom évocateur, effectivement l'endroit  " monte à peine "...

Extait de l'acte notarié d'achat par Gabriel MICHEL en 1763 au duc de La Vallière:
 

 
..." droit de pêche le long du (rû Grou..) et dans la rivière de Marne dans l'étendue de la dites terre la Seigneurie avec droit de port et d'arrivages sur la rivière de Marne qui les perçoit et peut percevoir au lieu dit le port de la loge autrement dit MONTAPEINE dixmes inféodées, vasseaux, arrière vasseaux et autres droits et devoirs seigneuriaux appartenances et dépendances de la terre et seigneurie de Champs et fiefs du Gast et de Montlevault."


L'étiage en Marne est important, environ 3 mètres entre les différents niveaux d'eau. Un embarcadère suppose une plateforme flottante. Exemple d'accostage pour le petit port de Montapeine sur le Bras St Gervais, rive gauche de Champs au début du XXe siècle.
 
 


Commentaire :
Une autre info mais non vérifiée. D'après Jacques Guillard l'appellation "Port de la Loge" remonterait aux Romains, la Marne étant une voie de communication importante dès ce temps-là. Il a remarqué dans ses recherches que cette appellation se retrouvait dans plusieurs lieux en province. Il y aurait eu des taxes de passage pour les bateaux à payer au port de la loge. Nous n'avons pas de trace écrite mais c'est quasiment sûr. D'autre part, au Moyen-Âge, pendant que le seigneur de Gournay était à la guerre ou en croisade, le port de la loge (source de revenus par les taxes) était confié à un Vicomte qui en prenait soin pendant l'absence de son suzerain. Il y a des doc. qui portent la trace de la vicomté du port de la loge à Montapeine. Incroyable, non ! Au XVIIIe siècle les lieux portent encore les noms du passé, et ça c'est magnifique.
Vous voyez qu'un lieu assez modeste en apparence peut cacher une longue et riche histoire et enrichir notre imaginaire.


Maryse Rivière
Le Roman de Gournay







 
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:10
 
Contrairement à ce que l'on croyait en 2007, les boues issues de l'épuration des eaux usées ne sont plus valorisées par épandage agricole. Ces versions contradictoires : Epandage ou Incinération sont lourdes de conséquences sur l'environnement...

Voici en 2007 un extrait du débat public : Syndicat Interdépartemental pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne, SIAAP.
A une question posée sur ce sujet des boues :
Réponse  SIAAP  21/11/2007

 
La filière d'épandage agricole des boues d'épuration constitue une réelle voie de valorisation dans le sens où les boues apportent une valeur ajoutée à l'agriculture.
La démarche du SIAAP s'inscrit dans le cadre de la logique européenne qui privilégie la valorisation matière, mais aussi dans le cadre de la politique du MEDAD (Ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement Durables), en faveur de la valorisation agricole des boues. Le SIAAP considère le recyclage des boues en agriculture comme une filière d'avenir pérenne, qui contribue bel et bien au développement durable. En effet, le pouvoir fertilisant des boues permet de pallier à l'appauvrissement des sols français à coût zéro pour les agriculteurs.

Vue d'artiste de la station de Noisy le Grand (version idyllique: le Paradis ici et maintenant )

Noisy le Grand :
Usine d'épuration des eaux usées et d'incinération des boues de Marne Aval.

 
A la fin, les boues sont asséchées et rendues inertes. Qu’en faire ? « Elles pourraient être utilisées comme engrais. Mais, avec 60 tonnes produites par jour, il faudrait mettre en place un ballet de camions permanent. Nous avons fait un bilan carbone. La solution qui est apparue la moins polluante est l’incinération. »
 
(extrait du journal Le Parisien 31 03 2009) :


Pour voir les pages de la station d'épuration de Noisy le Grand, avec photos d'où est extraite l'image:
www.astee.org/agenda/compte_rendu/fichiers/20080205-cr%20visite%20usine%20seine_aval.pdf



Pour voir la page Débat Public avec le SIAAP :
www.debatpublic-seineaval.org/participer/reponses-questions.html?id=4

lemarneux




 
Partager cet article
Repost0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 11:15
Atelier de concertation Parc départemental de la Haute-île à Neuilly-sur-Marne 93 samedi 10 octobre 2009 :

Compte-rendu par Louis Albésa (extrait)

"Quel devenir pour le terrain (friche fermée) entre le canal et la RN 34 ? Face aux inquiétudes exprimées à propos de constructions qui pourraient y être faites (projets du futur Est Nocéen), la Direction des Espaces Verts du CG93, a pu seulement répondre que ce terrain est classé en zone inondable et qu'il appartient à l'hôpital de Ville-Evrard."


Ici en vert, l'ancien terrain agricole en question, entre canal et RN34... Quel avenir, d'après vous ?


Comparez les superficies : le parc de la Haute-île se situe entre canal et Marne.

Projet pour le Grand Pari(s) Présenté par l'Institut d'Aménagement de la Région Ile de France et l'Atelier Parisien d'Urbanisme 6 octobre 2009 :


Compte-rendu Annick Larbouillat et Fabienne Martin
Association R.E.N.A.R.D.

Une consultation a été demandée à 10 architectes internationaux : Messieurs, Nouvel, Descartes, De Portzamparc, Lin (Allemagne), Crumbach, Castro, Rogers (Angleterre), L'AUC, Studio 09 (Italie), MVRDV (Pays-Bas).

(extrait)
Vers un urbanisme de mutation, d'adaptation, de recyclage.
 6) La nature partenaire de la métropole.


"la ville et la nature doivent-être associées: pilotis sur les zones humides..."


association-renard@wanadoo.fr
http://pagesperso-orange.fr/renard-nature-environnement/

 louis.albesa@wanadoo.fr

articles précédents sur la Haute-île:

 

 voir aussi le "Collectif Haute-île - Est nocéen 2010"   NON aux pilotis sur la Marne

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 12:45


      Moutons solognots sur la Haute-île.

Atelier de concertation transformé en visite commentée du 10 octobre 2009, à l'invitation de la direction des Espaces Verts du CG93, des responsables ou des bénévoles associatifs et des riverains, impliqués depuis le début dans le processus de création du parc départemental de la Haute-île à Neuilly-sur-Marne (93).




Point de vue sur la Marne, une partie du public regrette que ce soit le seul existant actuellement sur toute la longueur de la ripisylve.


Louis ALBESA  pour recevoir le dossier complet  photos et texte en pdf
Adhérent et bénévole LPO, CORIF, ANVL,
Chevêche 77 et PIE VERTE BIO 77


Pour voir le précédent article sur la Haute-île.



Partager cet article
Repost0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 10:54
Le Moulin de Chelles, maçonné avec des étages sur la Marne, a été construit en 1861, les étages en bois et torchis ont brûlé et sont démolis en 1875. Seules les arches en pierres et en briques sont restées en place jusqu'à ce que l'industriel MENIER rachète le tout en 1877 (?): les îles de Chelles, le moulin et, en face, le marécage devenu aujourd'hui le Parc du Vieux Moulin.
Nathalie NAST, épouse de Francis Nast qui fut maire de Gournay de 1831 à 1837 et propriétaire du "Château Rouge", a déssiné le Moulin à étages de Chelles et le nouveau pont métallique de Gournay sur la Marne.
Comment donner une date approximative à ce croquis?  L'ancien pont sur la Marne avait été construit en 1829. Commanditaires, le duc Lévis de Ventadour et le Comte de Barrès. Il fut détruit en 1862 (?)(source Internet) et remplacé par un pont métallique. Sur le dessin de Nathalie Nast on voit le pont métallique et le Moulin à étages de 1861. Dates les plus probables pour dessiner ces deux merveilles modernes construites, simultanément, sur la Marne à Gournay et à Chelles, de 1862 à 1870.

pont ancien164                       ( Dessin de Nathalie NAST : Collection particulière )


Voici le pont métallique de Gournay dont l'histoire nous apprend qu'il fut détruit pendant la guerre de 1870 et reconstruit à l'identique et qu'il termina sa vie à la deuxième guerre mondiale. Sur cette carte postale la prise de vue, depuis la berge, est la même que pour le dessin de Nathalie Nast. Entre temps le Moulin est devenu, avec l'industriel MENIER, à transmission horizontale, on ne voit donc au loin que les arches sur la rivière.

Pour les renseignements complémentaires sur le fontionnement de ce Moulin voir:

www.follet .org/bdm

Pour voir le dessin antérieur du moulin en bois  :
Espace Eugène Carrière Gournay.

 
Dates à retenir:

1831  Nathalie NAST s'installe à Gournay.
1861  Moulin en pierres briques étages bois torchis sur la Marne.
1862  Pont métallique.
1870  Destruction du Pont de Gournay. Et reconstruction à l'identique.
1875  Destruction du Moulin à étages et abandon...

1877 (?)  MENIER rachète le moulin.
1895  MENIER abandonne le moulin.

Merci à Maryse Rivière, élue à la culture de Gournay, pour son aide dans cette recherche...
Pour voir les références de son livre sur l'histoire :

" Le Roman de Gournay "

Lucien Follet



 
Partager cet article
Repost0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 10:24



BALADE FORESTIERE:

Dimanche 11 octobre 2009, à 9h, sortie en forêt de Ferrières. 
RDV parking de Piscop sur la R.D. 471 (allant de Melun à Lagny,
environ 3 km au nord de Pontcarré, vers Lagny) devant l'allée des Séquoias.

Damien, l'animateur nature du R.E.N.A.R.D. vous parlera des champignons, biologie, fonctionnement, espèces...

Renseignements: 06 45 61 42 27
Philippe ROY

Association-renard@wanadoo.fr



Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 14:08

Suite du document notarié de 1763, achat par Gabriel MICHEL au duc De La Vallière:
 


Le fief appelé le Moulin de Douvres situé en la paroisse de Torcy consistant en un moulin à eau sur la rivière de Marne ou cy devant il y en avait deux, avec le droit d'en faire construire un second (....) de celui qui a été démoli (....) droit de péage et attérissement dans l'étendue de la rivière de Marne depuis la rue Maubué jusqu'à la tête de (...) en pertuis du dit Moulin les îles et terres en dépendants, relevant du dit Moulin les (...) dépendances de la chapelle du Vivier actellement réunie à celle de Vincennes; le droit de prise et attérissement relevant de sa Majesté et un terrain contenant cinq arpents soixante seize (....) une grande allée d'arbres avec deux contre allées qui ont été détruites depuis le décret; Lequel Moulin
et ses dépendances ont été données à bail à rentes foncières pour le (...) Seigneur vendeur à Jacques Boyartaux et sa femme à la charge d'un (...) envers le (..) seigneur vendeur à cause d'une petite île appelée le Gavot et de neuf cent livres de rente foncière suivant l'acte passé devant Ballot et son confrère Notaires à Paris le quinze décembre mil sept cent quarante un.




Le Moulin de Douvres ou Douve, rectangle noir à droite sur la deuxième île.

Photo carte postale
: Michel Riousset Les Bords de Marne, Editions Amatteis 1984.
Extrait du document acte notarié, vente à Gabriel MICHEL 1763 : Archives de la ville de Gournay sur Marne.
Carte de Delagrive 1731: BNF
Pour voir le récapitulatif de l'Acte Notarié avec le nom des personnes:
 

 Lucien Follet
lecture de l'acte notarié  N° 2, à suivre...

Pour aller à l'article:
 " Lecture N°1 de l"Acte notarié"

Pour aller à l'article N° 3

Pour voir: Erreur de dénomination carte colorisée superbe du Moulin


VOIR la dernière mise à jour sur les îles de Torcy : Gobet et Douvres

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 14:17



Chantier écologique coopératif organisé dans le cadre du partenariat entre Sénart Forêt du IIIe Millénaire, la Société Batrachologique de France, l'Office National des Forêts et Nature et Découverte. Encadré par Michel Tanant ONF, Cyril Laurentin Nature et Découverte et Gérard Herbuveaux  SFMIII.
Chantier:
Restauration de la tourbière, maintenir des conditions favorables à la Drosera rotundifolia, éradication des chênes rouges proche de la tourbière, dégager un sentier de visite pour l'étude ultérieure.
Gants et outils fournis par Nature et Découverte.
Les bonnes volontés sont les bienvenues pour participer à ce chantier.

Samedi 17 octobre de 9 à 18 heures
RDV Parking Napoléon de Soisy-sur-Seine, entrée forêt de la Pyramide de Brunoy.

Renseignements:
Gérard Herbuveaux 22 Av Edouard Herriot 94260 Fresnes
tél: 01 42 37 35 20


ghbx@free.fr

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 19:39
La Ferme du Buisson ou Le Buisson Saint Antoine : ferme de Noisiel, Lognes.

Carte postale, collection particulière, de la Ferme du Buisson au milieu du siècle dernier...

 

La Ferme du Buisson telle qu'on pouvait encore la voir en 1978, avant sa restauration. Si l'intérieur, aujourd'hui un cinéma, garde une belle prestance avec ses poutres anciennes, il n'en va pas de même pour l'extérieur: la toiture inouïe de la Brie, descendant très bas et l'étage habitat ont complètement disparu...  Cette ferme a donc été la propriété du duc DE LA VALLIERE, puis celle de Gabriel MICHEL, de sa fille Gabrielle MICHEL épouse du Chevalier de LEVIS et donc pour la période avant la Révolution du duc de LEVIS. C'est un descendant des LEVIS qui vendit cette ferme en 1879 à MENIER le chocolatier...



         (vue Fussy, édit. coll. Amatteis)

 

 

Cette ferme fait partie de l'acquisition, par la famille MICHEL, de tous les biens du duc DE LA VALLIERE en 1763.

Voici l'extrait de l'acte notarié:

" Le Buisson Saint Antoine. Le fief terre la seigneurie du Buisson St Antoine cy devant de la partie de Noisiel et à présent de celle de Lognes, avec haute moyenne (....) basse justice relevant du Roy à cause du Domaine de Gournay consistant en hôtel seigneurial, granges basses cours de bâtiments en dépendants, dixmes grosses dixmes (....) sur les terres du fief (....)(leventes) dixmes, dixmes (movales), dixmes sur le vin et généralement toutes autres petites dixmes sur les fiefs de Slennemont et du Buisson Saint Antoine à l'exception de celles sur les agneaux et cochons (....) sur les oisons dont le curé de Noisiel jouit: Serres prés et héritages en dépendants.
Laquelle terre la seigneurie du Buisson St Antoine (..... )Seigneur Duc Delavallière....."


 
Source: " Archives de la ville de Gournay sur Marne "
Copie du document par Maryse Rivière: acte notarié du 17 août 1763 à Paris.

Lucien Follet

Lecture de l'acte notarié N° 1  à suivre...
pour aller à la lecture de l'acte N°2
 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Blog de l'association Riverains bords de Marne CHELLES 77500
  • : Site participatif qui publie des actualités concernant la rivière Marne et ses alentours...
  • Contact


PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT
association agréée L.141-1 du Code de l'Environnement
par arrêté Préfectoral: de 2005 à 2013.

Recherche