Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 10:06
Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles
Une réunion d'échange s'est déroulée le 14 septembre en mairie de Chelles dans le cadre du SAGE Marne Confluence. Elle concernait le "plan paysage" de ce secteur en présence des différents acteurs de l'urbanisme, de l'aménagement, de l'environnement, des parcs et espaces verts, ainsi que les représentants usagers et associatifs.
La question était de savoir comment réintégrer la présence de l'eau dans les aménagements paysagers urbains sans la faire disparaître de la surface.
 
A cette occasion, une visite de trois des rivières de Chelles a été organisée, le ru des Pissottes, la rivière de Chelles et le ru de Chantereine.
 

(sur la photo le ru de Chantereine au nord de la ville, frontière communale avec Le Pin, ci dessous le ru en terres agricoles)

Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles
Les sources de ces trois rivières drainent les collines ceinturant Chelles à l'ouest et au nord: Le ru des Pissottes sous le Mont Guichet et les collines de Montfermeil, la rivière de Chelles sous la Montagne du Fort et le ru de Chantereine ayant ses origines sous les hauteurs de Coubron, Courtry et Le Pin.
 
Elles ont permis en outre pendant des milliers d'années de drainer les marécages laissés par un ancien méandre abandonné par la Marne passant alors au nord de la ville.

 

Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles

( En ronds jaune les trois rivières de Chelles visitées indiquées sur une Carte d'Etat major du milieu du XIXe siècle: à gauche Pissottes, en bas Rivière de Chelles, en haut Chantereine)

 

Ces rivières qui se sont très longtemps écoulées dans des milieux naturels puis agricoles se retrouvent dorénavant dans un secteur très urbanisé. Les deux premières ont disparues sous le bitume et le béton, et s'écoulent comme elles peuvent dans des canalisations enterrées. Le ru de Chantereine dévié et canalisé s’écoule en limite de zones urbanisées et agricoles au nord est de Chelles avant de récupérer les écoulement de la zone industrielle de La Trentaine.
 
Il est hélas impossible de réhabiliter ces rivières dans leur cours naturel sur tout le territoire de la commune.
Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles
Le ru des Pissottes a été remis au jour dans un bassin de rétention le long du chemin des Pissottes, prolongeant la rue des sources au nom évocateur au pied du Mont Guichet qui alimentent ces écoulements.
 
(photo Google: aucune présence d'eau, il semblerait que le ru des Pissottes soit dessous cette retenue eaux de pluie !)
Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles
Le tracé de la rivière de Chelles a été matérialisée dans la zone de l'Aulnoy par la réalisation d'un bassin qui a retrouvé dorénavant un aspect quasi naturel.
 
La rivière reste toutefois enterrée sous le bassin et un déversoir permet aux eaux excédentaires du bassin de retourner à la rivière (bassin de rétention de la zone de l'Aulnoy).
 
Pour les amateurs, le parapet d'un ancien pont sur cette  rivière est encore visible dans la rue de la Belle Ile.
Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles

(Photo Google du pont sur la rivière de Chelles rue de la Belle-île)

 

Le ru de Chantereine est donc le seul ruisseau encore visible à Chelles;

 

Le ru de Chantereine souffre quand à lui de son report canalisé en limite de secteurs urbanisés et  agricoles. La présence du milieu agricole ne permet pas hélas sa sauvegarde, tracé rectiligne, berges arasées sans végétation haute (pas de ripisylve), Les bandes latérales préservées et non exploitées appartiennent à l'agriculteur qui a en charge son entretien, largeur mini 5m imposée par l'arrêté du 12/09/2006.

Plan Paysage du SAGE : visite in situ à Chelles
Un grand bassin de rétention a été créé sur la gauche de la route de Claye au nord de l'aérodrome. Son volume de 120 000 m3 permet de tamponner les eaux drainées pour limiter le débit arrivant aux pompes pour le passage sous le canal pour lesquelles il n'est pas prévu d'augmentation de débit vers la Marne.
 
Toutefois cela a pour bénéfice de limiter la quantité d'eau polluée rejetée instantanément vers la Marne après la traversée par le ru de la zone industrielle de La Trentaine. Outre la pollution permanente et récurrente, par exemple les eaux des pompiers pour éteindre l’incendie de l'usine First Plast le vendredi 22 septembre sont en partie passées par là.
 
Conseil Technique de l'association
 
 
Partager cet article
Repost0
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 11:39
Partager cet article
Repost0
24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 18:38
PLU 2016 de Chelles : Consultez le nouveau...
PLU 2016 de Chelles : Consultez le nouveau...

VOIR  l'Analyse de l'état initial de l'environnement:

 

 

 

 

Dates :

 

2015 :  DIAGNOSTIC.

2016  mars avril  : DEBAT PUBLIC...     

            Automne : PROJET.

2017 printemps  : APPROBATION.

 

 

PLU et EBC  Espaces Boisées Classés:

 

PLU et Ru de Chantereine:

 

 

Bonne lecture

vos commentaires sont les bienvenus !

lemarneux

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 08:33
Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires


Vu son emplacement à Vaires, à l'extrémité du lac de Champfleuri, le chantier a un fort engagement environnemental ciblé suivant plusieurs axes. De ce fait la région y contribue partiellement dans le cadre de son enveloppe "emprunt vert".

Pour info, cette enveloppe est de 600 millions d'euros pour toute la région Île-de-France.
 

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Le chantier est réalisé par l’entreprise Demathieu et Bard, assistée d'un bureau d'étude environnemental pour la gestion des terres dites "impactées". Le mouvement des terres du chantier est excédentaire, la majeure partie des matériaux devant être évacuée. Il est à noter qu'aucun matériau pollué, par hydrocarbure ou autre n'a été mis en évidence lors des reconnaissances préalables et les suivis effectués régulièrement depuis le début du chantier.
 

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Les terres terrassées de l'ordre de 200 000 m3, hors terre végétale, sont évacuées ou stockées sur place pour réutilisation:

Catégorie 1, 5% de l'ordre de 13 000 m3: terres odorantes, noires dites impactées. Ces terres contiennent essentiellement d'anciens végétaux encore en phase de décomposition non avancé du fait de leur enfouissement non oxygéné. Elles se situent essentiellement sous les anciennes digues des bassins de décantation de la carrière.
Ces matériaux qui nécessitent une certaine évolution à l'air libre sont stockés sur place sur faible épaisseur, 0,80 m, avec aération par malaxage pendant la durée du chantier. Ils resteront par la suite sur place sous 0,30 m de terre végétale.

 

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Cat. 2, 13% environ 30 000 m3: terres grisâtres proche de 1, mais moins impactées, la matière organique y ayant déjà évoluée.
Comme 1, ces matériaux restent sur place. Ils serviront au remblaiement prévu autour des bâtiments en vue de leur intégration paysagère avec recouvrement de 0,30 m de terre végétale. Les bâtiments de deux étages, seront quasiment enterrés avec passage piétonnier sur le toit.

Cat. 3, 5% (13 000 m3): terres contenant des matériaux résidus des activités humaines, briques, plastiques, métal, béton, ...
Ces matériaux seront réutilisés sur place, après criblage et nettoyage, autour des bâtiments comme la catégorie 2 recouverts de 0,30 m de terre végétale.

Cat. 4, 77% aucun impact, réutilisable directement en l'état.
Ces matériaux, ne peuvent pas être gardés en vue d'une réutilisation sur place, En effet, étant donné la place disponible limitée, l’excédent de matériau et la nécessité de conserver sur place les trois autres catégories pour leur traitement, la catégorie 4 est évacuée.

 

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Ce choix est purement économique. En effet, il est plus simple et rentable d'évacuer les matériaux directement valorisables. Les autres, restent sur place et sont traités le temps des travaux pour leur utilisation, leur évacuation en l'état ayant un coût.


L'intégration environnementale des constructions privilégie quatre cibles:

1 Les bâtiments sont intégrés dans leur environnement, faible hauteur, quasiment enterrés, avec passage aménagé sur les toits.

2 Les surfaces imperméabilisées sont réduites au minimum, l'infiltration des eaux pluviales étant privilégiée. En cas d'orage, des noues sont aménagées pour le stockage, et faciliter l'infiltration des eaux.

3 Panneaux solaires couvrant 50% des besoins en énergie et géothermie superficielle (forage à - 60 m) couvrant l'ensemble des besoins d'eau chaude sanitaire.

4 Utilisation de matériaux à faible émission nocive pour l'environnement, sur place bien sûr, mais surtout lors de leur fabrication.

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Gestion écologique du chantier, mares et lac respectés reflet des demandes des associations. Relevé et bilan des consommations énergétiques du chantier. Tri des déchets et leur réduction minimale à la source, en privilégiant par exemple les fournitures sans emballage.
 

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Ici les deux mares à batraciens reconstituées et semble-t-il déjà utilisées par quelques grenouilles...

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

La rivière de compétition avec la construction du bâtiment qui l'enjambera...

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

La rivière et son exutoire dans le lac...

Visite du chantier de la base de loisirs de Vaires

Un petit trait d'humour pour terminer cette visite:

"Au cas ou les ouvriers du chantier seraient tentés de boire l'eau du lac..."

 

(Et pourtant cette eau est considérée par le SAGE de bonne à très bonne qualité...)

 

Reportage photos et texte pour le COPIL de la Base de Vaires:

Notre conseiller technique pour l'association :

Christian RENARD

 

 

VOIR démolition de la base de Vaires:

 

VOIR les mares anciennes de Vaires:

 

Voir : Obligation de l'Etude d'Impact

 

VOIR Qualité des Eaux du Lac:

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 09:35
anniversaire : 7 ans déjà pour le blog lemarneux
anniversaire : 7 ans déjà pour le blog lemarneux

2864 visiteurs pour le mois de mars 2016

anniversaire : 7 ans déjà pour le blog lemarneux

77 visiteurs au départ en avril 2009

 

 

Vous aussi, participez au blog et lisez-nous

lemarneux

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 11:22

Image-2-copie-10.png

 

La Région et l'AEV d'accord pour procéder à une étude Faune pour les forêts, du Marais-Brebis de Chelles et de Belle-île de Vaires.

J'avais alerté les responsables, avec trois photos prises sur le vif, au sujet du déboisement des vieux arbres autour du lac de Chelles-Vaires:

 

Je vous remercie d'avoir reporté à 2018 le projet de déboisement des vieux arbres des forêts du Marais-Brebis et de Belle-île de Chelles-Vaires  (réunion Région associations du 16 décembre 2014)

Je désire que vous demandiez la possibilité d'entreprendre une étude Région AEV "hiver printemps été" de la Faune des endroits à déboiser avant toute action.

Il me semble que les vieux peupliers sont source de nourriture pour les oiseaux et qu'en conséquence il faudrait en conserver au centre d'espaces impraticables pour les promeneurs. Voici la preuve de l'importance des vieux peupliers.
 

octobre-2014-4131.jpg

 

Sur un vieux peuplier moussu un très beau Pic Epeiche.

 

octobre-2014-4137.jpg

 

En suivant son travail on aperçoit qu'il vient d'arracher une petite écorce pour attraper dessous ses vers favoris. Ce qu'il ne risque pas de trouver sur un arbre jeune et sain !

 

ecureuil-.jpg

 

Ici une  photo d'un écureuil roux. Je vous remercie de votre attention à ce problème de conservation de vieux spécimens jugés indésirables par les représentants de l'AEV lors de cette réunion...

 

Précisons que ce travail de perfectionnement est indépendant de l'enquête publique de Vaires.

 

 

 

Image-1-copie-7.png

 

 

Lucien Follet

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 14:04

Image-1-copie-5.png

Voir le texte complet pages 1 et 2 :

tourisme-copie-1.png

 

Image-2-copie-6.png

 

 

St-Maur.png

 

 

Image-3-copie-7.png

 

 

 

 

 

SAGE Marne Confluence : 17 novembre 2014, scénario 3 adopté...
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 09:12
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 07:59

Image-5-copie-2.png

Image-2-copie-6.png

 

C'est par cette formulation, que le 20 janvier 2014, nous apprenions que l'agrément "Protection de l'Environnement" nous était retiré !


Bien évidemment notre demande de renouvellement avait été enregistrée à la préfecture en trois dossiers aux dates convenues. J'ai même été convoqué au commissariat de police de Chelles pour justifier du dossier présenté en préfecture...


(Nous n'avons jamais reçu de la préfecture un courrier : "refus "...)


Nous avons toujours considéré cet agrément "Protection de l'Environnement" comme une sorte de médaille d'honneur, pour le travail associatif effectué à la mise en valeur de la rivière Marne...


Rien ne change donc pour nous des élucubrations politiques, du style: "Vous vous trompez c'est pas la gauche qui l'a fait ! C'est la droite..."

Abroger un décret est toujours possible si l'on est pas d'accord avec son contenu...


Un écho, conscient, est visible sur la toile, c'est celui dépité de Corinne Lepage :


Image-4-copie-2.png

Voir la page blog de Corinne Lepage:

 

aout-2013-1145.JPG


"Dites donc vous là: le ramasseur d'ordures!  Avez vous l'agrément ?"

 

Lucien Follet

président de l'association riverains bords de Marne

 

 

 


 


Partager cet article
Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 11:09

            Image 3-copie-8

 

"L'association des riverains des bords de Marne vous souhaite une bonne année..."


Participation :

 SAGE Marne Confluence, CLE : Commission Locale de l'Eau.

Commission consultative des services publics locaux de Marne et Chantereine.

Comité consultatif de gestion de la Réserve Naturelle Régionale des îles de Chelles.

Comité de pilotage COPIL du Montguichet Agence des Espaces Verts de la Région d'île de France.

 

Association de Protection de l'Environnement:

Denis MORLOT    Coordination

Daniel JUBAULT   Trésorier

Lucien FOLLET     Président

 


 

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Blog de l'association Riverains bords de Marne CHELLES 77500
  • : Site participatif qui publie des actualités concernant la rivière Marne et ses alentours...
  • Contact


PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT
association agréée L.141-1 du Code de l'Environnement
par arrêté Préfectoral: de 2005 à 2013.

Recherche