Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2018 3 03 /10 /octobre /2018 15:39
Arrivée du super Train à grande vitesse ligne 16 pour Chelles ?

Informations données par le site Capital:

2030 pour Chelles...

Bon on attendra encore...

 

 

Voici pour patienter les horaires Chelles-Paris en 1912

Départ de Chelles : 7h23

Arrivée : 7h45

22 minutes, c'est pas si mal pour l'époque !

souligné en rouge par celui qui avait cette feuille d'horaires...

 

Arrivée du super Train à grande vitesse ligne 16 pour Chelles ?
Arrivée du super Train à grande vitesse ligne 16 pour Chelles ?

 

Il semblerait d'après l'image que l'étage supérieur des wagons ne possédait pas de vitrage, donc réservé aux classes laborieuses, avec les bouffées de fumées charbonneuses...

Les tarifs entre les deux étages devaient être importants ?

lemarneux

 

 

Partager cet article

Repost0
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 15:49

En 2011 le calcul du prix de revient de la Base de Vaires Olympique s'élevait à 42 M.€

Mais déjà en 2012 on passait à 47 M.€

La même année à 63 M.€   (VOIR)

Puis vertigineusement en 2015 on arrivait à 75 M.€

et aujourd'hui on nous annonce 90 M.€...

 

Donc le double du prix de départ !

Attendons 2024 pour savoir si cette somme serait encore dépassée ?

 

Base de Vaires  2011- 2018
Base de Vaires  2011- 2018
Base de Vaires  2011- 2018
Base de Vaires  2011- 2018

Vue de 2011 depuis l'est du site...

 

Le comité de pilotage auquel nous participions avec la Région, à notamment permis plusieurs rectifications importantes toutes acceptées  :

 

1)  Annulation de la prise d'eau de Marne pour les jeux.

2) Annulation du gabion de deux kilomètres le long de la route.

3) Création d'une compensation écologique: réserve naturelle de l'isthme du lac.

 

Base de Vaires  2011- 2018

 

Cette prise d'eau en Marne pour les jeux a été annulée dès notre remarque sur la différence entre la pollution de la rivière et l'eau de très bonne qualité du lac...

VOIR:

 

Base de Vaires  2011- 2018

page 8 du document initial " GABION ":

il s'agissait d'un mur de pierres dans du grillage sur toute la longueur du lac séparant deux routes ( il semblerait que la deuxième route soit aussi annulée, mais cela n'a pas fait diminuer le coût du projet)

Base de Vaires  2011- 2018

La création de la petite réserve naturelle de l'isthme du lac est d'importance capitale car nous avons là la preuve qu'il faut suivre les enquêtes publiques et annoter les revendications utiles...

La Région nous a suivi sur ce projet sans aucune objection !

 

Une autre réalisation en 2015 du COPIL de la Base de Vaires ( peu connue)  réside dans le fait d'avoir demandé l'annulation de la coupe des vieux arbres des forêts bordants le lac...

Ci dessous photo d'un Pic Epeiche sur un vieux tronc moussu de la forêt du Marais-Brebis de Chelles berge sud du lac...

 

Base de Vaires  2011- 2018

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2018 6 28 /07 /juillet /2018 11:51
Cadastre de Chelles et anomalie graphique

Monsieur Bouchez, auriez l’amabilité de nous préciser pourquoi la grande maison du quai des Mariniers N° 62, 64, 66, (définie historiquement comme étant la bâtisse construite en 1861 pour les familles ouvrières du Moulin de Chelles sur la Marne)

 « Est en dehors du périmètre UPm de classement des habitations du quai ?

Cadastre de Chelles et anomalie graphique

Un grand merci à Monsieur Bouchez pour sa réponse rapide et claire...

 

Cadastre de Chelles et anomalie graphique

Cette carte postale 1900 nous montre le quai des Mariniers avant aménagement. La photo est prise depuis le centre du quai, le regard tourné vers l'aval de la Marne, c'est à dire vers l'ouest.

Le chemin longe la fameuse bâtisse dont il est question, à droite de l'image, puis viennent à la suite les Restaurants guinguettes qui faisaient la renommée de Chelles...

 

On comprend mieux une certaine nostalgie des paysages anciens à la vue du bord de Marne à l'état quasi naturel... Le saccage est immense on doit bien l'avouer...

Méditez aussi sur l'extraordinaire beauté de la barque photographiée, la finesse filiforme de ses boiseries. A deux on pouvait aisément la transporter, la sortir de l'eau, la restaurer pour la maintenir en état et la ranger à l'abri dans un hangar...

Lucien Follet

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 14:44

La demande nouvelle de promenades sur le linéaire des berges de la Marne bute contre la propriété privée des citoyens. Plusieurs exemples viennent confirmer cette problématique de l'application de la servitude de passage.

Le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a donc rédigé un Rapport en mai 2017 que vous trouverez sur ce lien: Servitude de marchepied.

page 22 du document

page 22 du document

(Page 22 du document)

 

Chennevières-sur-Marne reste l'exemple difficile de réalisation du passage piétons car l'espace est très restreint entre les propriétés et la rivière...

 

(et page 23)

page 23

page 23

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Voici la réalité cadastrale (IGN cadastre) de cette rive de la Marne à Chennevières. On voit que toutes les parcelles à droite de l'image vont jusqu'au bord de l'eau. Ce qui n'est pas le cas de la rive opposée de St Maur...

à suivre donc...

 

(page 73 du document)

page 73 du dossier de l'Etat.

page 73 du dossier de l'Etat.

Maintenant qu'en est-il de notre ville de Chelles:

Le cadastre est étonnant de complexité ici aussi...

Trois tronçons ont été aménagés pour libérer le passage piétons sur le bord de la Marne:

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Plan global d'aménagement très grand inutilisable.

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

En bas à droite Février 1992, par Fouchaux Atelier de Paysage : Architecte Urbaniste Paysagiste... Avec subventions de l'Agence Régionale des Espaces Verts. Le tout sous la houlette de la SESM.

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

La limite cadastrale est tout à fait en bas de l'actuel chemin et la copropriété est bien indiquée.

Ce bord de Marne appartenait aux gérants du Moulin.

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Juste à coté la limite de propriété est encore mieux précisée.

Tout cela va disparaitre avec l'aménagement des berges...

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

Le bout du quai des Mariniers près du Moulin a donc été transformé dès le début de l'année 1992, non sans réticences de la part des propriétaires riverains. Avec expropriations semble-t-il pour libérer le passage : Les parcelles nouvelles 164 et 165 n'existent pas sur le plan précédent.  La parcelle 169 à beaucoup perdu avec cet aménagement.

Nous ne connaissons pas quels dédommagements on été donnés aux riverains.

Peut-être cette sortie en béton vers la berge que personne n'utilise semble-t-il ...

 

La suite plus à l'est est assez surprenante aussi:

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne
Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Le centre du quai des Mariniers est tout à fait extraordinaire. A la fin du XIXe le chemin du bord de Marne ne dépassait pas la grande bâtisse de la parcelle 53 identifiée comme étant le logement construit en 1861 pour les familles ouvrières du Moulin ( photo : carte postale 1900).

Et de fait on constate que la parcelle juste à coté la 49 contient comme propriété privée la route actuelle goudronnée !

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

La parcelle 49 ( cadastre.gouv ) est explicite : l'eau, au plus haut avant débordement et avant aménagement de la berge des années 90, allait jusqu'à la limite de la propriété, trait rouge. Le pointillé indique la servitude de passage ancienne qui est donc aujourd'hui la limite du muret de la route.

Les propriétés privées et leurs berges s'arrêtent au lit mineur d'une rivière Domaniale comme c'est le cas pour la Marne:

(Lit mineur: Espace recouvert par les eaux coulant à plein bords avant débordement…Article L.2111-9 du Code général de la propriété des personnes publiques)

 

Exemple suivant du Bras des Ablettes:

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Avenue des îles pour finir cette description : Aménagée à la fin des années 90 la servitude de passage en chemin cimenté est bien visible sur la vue aérienne, à l'intérieur de la limite cadastrale en rouge qui s'arrête au pied de berge...

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Pour la parcelle 81 le pointillé indique la limite prescrite par la ville dans les années 80. Le grillage de la propriété suivait exactement le trait rouge (cadastre.gouv) il n'était pas possible de longer le bras des Ablettes au bord de Marne...

Pendant plusieurs années encore les promeneurs s'aventurant sur le bord de la rivière, sur ce chemin étroit en terre depuis l'entrée à l'est du site,  venaient buter là, devant ce grillage qui fermait l'entrée ouest...

 

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Jusqu'en 1980, l'autre parcelle 87 était aussi fermée par un grillage qui descendait jusque dans l'eau de la rivière...

L'aménagement (fin des année 90 voir photo) de la servitude de passage du bras des Ablettes aura permis un linéaire complet des berges de la  Marne à Chelles...

Cette page blog pour expliquer, la propriété privée, avec taxe foncière et néanmoins la méconnaissance de la réalité objective de la servitude de passage pour les usagers...

Servitude de Marchepied au bord de la Marne

 

Cette photo, datée de juillet 1998,  démontre que l'aménagement de la servitude de passage au Bras des Ablettes n'a pas été de tout repos et ne c'est pas réalisée sans quelques grincements des propriétaires riverains à la vue de la destruction de leur berge...

Aujourd'hui le contentement est évident, mais si la communauté d'agglomération Paris-Vallée-de-la-Marne s'occupe de tout, tondeuse, élagage, entretien des boiseries; un oubli est à mentionner: Il n'y a pas de ramassage des déchets laissés par les promeneurs indélicats. Les riverains doivent faire le ménage eux-mêmes s'ils sont incommodés par la présence des ordures...

 

lemarneux

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 09:29
23 juillet, une date symbolique pour le paysage !
23 juillet, une date symbolique pour le paysage !

Photo du Moulin Galerie: Bernard Garnier

Si les élus chellois avaient bien lu ce texte d'André Malraux nul doute qu'ils n'auraient point accepté la destruction de la bâtisse du Moulin. (?)

 

Voir l'intervention complète d'André Malraux:

 

 

23 juillet, une date symbolique pour le paysage !

Voir la page blog du Vieux Chelles et son Eglise:

 

La bâtisse du Moulin restaurée serait aujourd'hui le lieu idéal pour la culture au bord de la Marne, exposition, artisanat, restauration légère, petit concert à l'ancienne et danse populaire du passé...

Oui direz-vous, c'est bien... 

Mais c'était sans compter les vues aménagements marina de Chelles qui visiblement ont fait l'unanimité en 1989 des élus de l'époque...

 

lemarneux

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2018 7 01 /07 /juillet /2018 14:28
Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales

 

Maintes fois dénoncées la pollution de cette rivière avait la plus part du temps un aspect inerte. Cette rivière quasi à sec devenait l'exutoire des eaux pluviales du bassin versant de Chelles ouest par temps de pluie...

Ici sur la photo de novembre 2017, l'exutoire de la rivière est vue de dessus le petit pont du Quai des Mariniers... 

 

Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales

Plan des réseaux d'eaux pluviales EP au PLU :

La jonction entre les deux rivières a récemment permis un partage des eaux, en diminuant la part débit du Ru de Chantereine, débit reversé dans la rivière de Chelles, qui se retrouve ainsi en flux constant ! Ce qui n'était pas le cas auparavant à la vue de la première photo de l'eau inerte polluée de cette rivière se jetant dans la Marne :

Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales
Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales

 

Débit permanent de l'exutoire rivière de Chelles, provenant du ru de Chantereine avec un produit mousseux blanchâtre de dépollution...

Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales

 

Déversement du même produit à l'exutoire du Ru de Chantereine à l'extrême Est de la ville,  Avenue des îles...

 

Rivière de Chelles et ru de Chantereine : jonction des eaux pluviales

Vu sous le pont du Quai des Mariniers, du déversement des eaux par un tuyau récent rajouté à l'exutoire de la rivière de Chelles...

 

Ajoutons que ce système de jonction des deux rivières, par les réseaux d'eaux pluviales, permet également de diminuer, en cas de précipitation excessive, l'inondation de la Zone industrielle de la Trentaine comme ce fut le cas la deuxième semaine de juin 2018.

 

Voir la photo du Journal Le Parisien du 12 juin 2018:

 

Voir le PSS de Chelles et la zone inondée de la Trentaine:

 

Voir" l'Etat des lieux du Ru de Chantereine"

171 pages explicatives sur cette rivière:

 

lemarneux

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 08:40
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager

Un gros travail de comblement des carrières... 

Le Sempin devait faire l'objet d'un aménagement dans le POS de 1992

projet contesté et annulé...

Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager
Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager

A la lecture de ce document notre objection concerne les eaux de ruissellement en direction de la ville basse.

L'étude mentionne: "Aucun cours d'eau, permanents ou temporaires, n'est localisé à proximité du site." 

Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager

Ce qui est faux évidemment, l'eau, en cas de précipitations exceptionnelles comme nous l'avons récemment connu, se déversera dans le ru des Pissottes en contrebas du site du Sempin. (Une étude est indispensable pour connaître le volume acceptable par ce ru allant se déverser dans la Marne)

 

 

Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager

Carte sans l'indication du ru des Pissottes au sud du Sempin.

 

A noter que lorsque le Parc sera achevé le SEMPIN retrouvera son classement en N au PLU ... (Son déclassement d'espace vert avait fait polémique à l'époque du début du projet)...

 

Cette carte est aussi très importante comme indication récente de l'état des lieux de l'eau dans le bassin de Chelles:

 

 

 

Le Sempin : aménagements enfin programmés Parc paysager

VOIR l'enquête publique de Février 2019

 

Bonne lecture 

lemarneux

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 20:59
Pont de Gournay et crue de la Marne...

Ici le Pont de Gournay avant sa démolition lors de la seconde guerre mondiale...

Ce Pont avait été reconstruit après la guerre de 1870, sur le même modèle  que celui de 1862 qui avait remplacé le premier Pont en bois traversant la rivière...

La différence entre ce pont et celui d'aujourd'hui en béton, malgré les apparences, n'entraine pas de rétrécissement notable au passage de la Marne.

A l'appui de ma démonstration, j'apporte les éléments suivants:

 

La largeur actuelle entre culées est de 80 m  (+ ou - 0,5 mètres) relevé trait jaune sur GoogleEarth, confirmé par relevé sur Géoportail.

 

Pont de Gournay et crue de la Marne...

C’est presque la même largeur entre culées que le premier pont d’origine en bois, dont j’ai retrouvé les caractéristiques très précises dans le “Journal du Génie Civil, des Sciences et des Arts” de 1829...

(Pont construit par la famille Levis avec ses propres deniers, pour cette raison il y avait un péage pour le traverser).

On trouve, page 179, largeur entre culées 81,5 m, page 177 piles d’épaisseur 3 m et arches égales de 25 m d'ouverture chacune.

Les culées d’origine ont donc dû être conservées, modifiées, renforcées ou remaçonnées, ce qui expliquerait le mètre cinquante d’écart environ en moins aujourd’hui sur la distance entre ces culées.

On remarquera que le chemin de halage coté Gournay est construit depuis 1829, décrit dans le texte cité avec une largeur de 4,18 mètres et une hauteur de 3,5 mètres au dessus de l'étiage.

Pont de Gournay et crue de la Marne...

 

Sur cette photo de 1957, du nouveau Pont actuel, on voit des restes d’enrochement de couleur différente à coté de chacune des piles, qui doivent être les socles des anciennes piles démolies...

 

Sur cette synthèse ci-dessous on peut voir la Maison du Péage en démolition sur la photo de 1949. Donc elle aura subsisté de sa création en 1829 jusqu'à 1949, soit 120 ans...

Pont de Gournay et crue de la Marne...
Largeur ancienne : 3 fois 25m (ouverture) + 2 fois 3m (piles) = 81m entre culées
Ancien passage de la rivière : 81m moins 6m (largeur piles)  moins  4m (chemin halage Gournay) = 71m .
En crue, 75m (chemin halage noyé)
 
Largeur nouvelle : 36m plus 2 fois 19m (ouverture) + 2 fois 3m (piles) = 80m
Nouveau passage de la rivière : 80m moins 6m (largeur piles)  moins  4m (chemin halage Gournay) = 70m.
En crue, 74m (chemin halage noyé), c’est du pareil au même, aux imprécisions de ma méthode de relevés près.
 
Sur la Photo 1949, un Pont provisoire a été aménagé sur le coté droit, ce qui laisse découvrir les anciennes piles du Pont métallique.
Les nouvelles piles du Pont en béton plus fines sont décalées de 5 mètres environ de part et d'autre...
 
Si donc on exclut la piste du rétrécissement du Pont de Gournay, il en est une autre qu'il faut creuser pour essayer d'expliquer les études des crues de la rivière:
 
On remarque que le rive Nord a peu bougé, sauf près du pont quai Prévost où une anse semble avoir disparu avec l’empierrement des berges. 
 
Pont de Gournay et crue de la Marne...
Pont de Gournay et crue de la Marne...

 A Gournay l’aménagement de la rive le long de la promenade Ballu a remplacé une zone de berge naturelle assez large, si on regarde la photo de 1949 comparée à celle d'aujourd'hui...


 

Pont de Gournay et crue de la Marne...

Photo de 1933,  aucune berges aménagées ni à Chelles ni à Gournay. La passerelle du Moulin n'est pas encore construite...

La Péniche Restaurant Baudouin est bien visible stationnée au quai Prévost.

La baignade en béton de Chelles n'existe pas encore !

Et l'on voit très peu de maisons sur Gournay...

VOIR la photo IGN  aérienne de 1933 en bonne résolution:

Voici maintenant la plage de Gournay des années soixante en face de la baignade de Chelles. On distingue bien la partie où le lit de la rivière devient beaucoup plus profond...

Pont de Gournay et crue de la Marne...

La berge haute de la promenade actuelle au bord de la rivière à Gournay se trouve presque au niveau des deux chambres à air avec les enfants que l'on voit sur cette photo...

 

Pierre-Louis Thill

 

Voir une autre étude sur la crue de la Marne de Pierre-Louis Thill:

(à venir : une réflexion sur les niveaux des berges du canal)

 

(Photos aériennes anciennes de l'IGN)

 

(Lucien Follet pour la plage de Gournay et la Péniche Restaurant)

 

Ci-dessous maison du Péage, pont métallique de Gournay:

 

Pont de Gournay et crue de la Marne...

Partager cet article

Repost0
9 février 2018 5 09 /02 /février /2018 09:00
Crue 2018 passerelle Chelles Noisiel: le pire n'est pas advenu !

Quand le parc de Noisiel était encore accessible, cette photo résumait bien le problème de la passerelle.

Cette crue laissait craindre le pire, car les tubes enfoncés dans le lit de la rivière, qui retiennent la passerelle en la laissant coulisser verticalement, ici en noir sur la photo, semblaient trop courts.

 

La crue 2018 est montée, pour une vague de trois jours à Chelles,  à la cote altimétrique de 39,50m.

La photo est prise avec la cote 39,15m.

La crue 1910 était à la cote 40m.

La crue de 1983 était à la cote 39,20.

 

(La cote altimétrique est calculée par rapport au 0m de l’océan)...
 
Les 50cm restant que nous n’avons pas eu sont probablement dû, pour une part, à la gigantesque retenue du Der en haute Marne qui a cette fois bien fait son travail, et à la nature qui a changé de stratégie avec le froid...
 
 
Merci donc les aménageurs....
Plusieurs projets sont en cours comme sur la Seine la retenue de la vallée de la Bassée au sud de Melun…
 
lemarneux
 
 
Crue 2018 passerelle Chelles Noisiel: le pire n'est pas advenu !
Crue 2018 passerelle Chelles Noisiel: le pire n'est pas advenu !

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2018 4 11 /01 /janvier /2018 14:34
Forêt du Marais-Brebis en 1950

Photo IGN de 1950. La frontière de Chelles en travers allant jusqu'à la Borne d'entrée de l'Abbaye de 1755. Et la Forêt du Marais-Brebis: le triangle vert (rajouté) sur sa partie chelloise. Le chemin rural de Belle-île avec le chemin de halage comme unique passage.

 

Le chemin de Belle-île fut tronçonné en trois parties dans les années 1930, avec depuis l'Abbaye jusqu'à la Marne " La rue de Belle-île" puis sur le bord de Marne " l'Avenue des îles Mortes " devenue " l'Avenue des îles en 2007", puis "le chemin rural de Belle-île" resté en l'état et restauré par l'Agence des Espaces Verts en 2002, ce qui m'aura permis de découvrir la fameuse Borne...

Forêt du Marais-Brebis en 1950

Carte IGN de 1985 avec crayonné le tracé approximatif de la carrière de sable et donc du futur lac de Chelle-Vaires dénommé à l'époque le Bassin de Champfleuri. Le Marais-Brebis apparaît bien comme lieu cité. C'est la raison pour laquelle nous donnons ce nom à cette forêt chelloise.

 

Forêt du Marais-Brebis en 1950
Forêt du Marais-Brebis en 1950

Voici rajouté en rouge sur la carte Michelin la route de 1755 allant de l'Abbaye à la Belle-île.

Et ci-dessous sa comparaison avec la carte de Delagrive de 1740,  rajouté en jaune le même tracé de route:

Forêt du Marais-Brebis en 1950
Forêt du Marais-Brebis en 1950

Photo de la Forêt du Marais-Brebis dans sa partie Chelloise, la partie sur Vaires ayant disparue, entièrement creusée par la carrière de sable.

 

Nous attendons que Google restitue la véritable limite "sud-est" communale de Chelles. Pour le moment Google fait la sourde oreille et donne une fausse information à ces lecteurs: La partie chelloise du lac et de la Forêt du Marais-Brebis ne s'y trouve pas...

Lucien Follet

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Blog de l'association Riverains bords de Marne CHELLES 77500
  • : Site participatif qui publie des actualités concernant la rivière Marne et ses alentours...
  • Contact


PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT
association agréée L.141-1 du Code de l'Environnement
par arrêté Préfectoral: de 2005 à 2013.

Recherche